Pourquoi traduire en breton ?

Le nombre de nouveaux locuteurs brittophones augmentant (enfants scolarisés en breton, adultes apprenant le breton par les cours du soir ou les formations intensives), il y a une réelle demande sociale pour que le breton ait une place dans tous les domaines de la vie.

La visibilité du breton est également fortement appréciée par les non-bretonnants, tant par de nombreux Bretons attachés à la culture locale que par les personnes venant s’installer en Bretagne et qui sont curieuses de cette culture, ainsi que par les nombreux visiteurs qui voient dans la langue bretonne une originalité attrayante. Utiliser une communication bilingue ou multilingue incluant le breton est donc un véritable atout.

L’Office Public de la Langue Bretonne propose un service de traduction (également payant) mais n’est pas à même de satisfaire toutes les demandes et n’a pas vocation à le faire.

 

Un service payant ?

La traduction demande compétences, recherches et travail. Ce service est donc évidemment payant, comme n’importe quel service de traduction dans d’autres langues. Cela permet du même coup de créer de l’emploi autour de la langue bretonne.